Domaine Bonnardot

Notre domaine se situe à Villers-la-Faye, un charmant petit village situé au coeur des Hautes Côtes de Nuits, à 7 km de Nuits-St-Georges et 10 km de Beaune.
Avec Magny-les-Villers, le village voisin, Villers-la-Faye est également réputé pour son Bourgogne Aligoté. C’est dans ce village et au Domaine Bonnardot que le Chanoine Kir venait s’approvisionner pour son célébre apéritif : le “Kir”. La création de l’appellation «Hautes Côtes» en 1961 a largement contribué au développement de l’exploitation, passant de la polyculture à la vigne. L’appellation “Hautes Côtes de Nuits” est d’après la revue du vin de France, la plus rare et la plus recherchée. Elle est située au dessus de la Côte de Nuits à l’ouest.

Le domaine couvre 21 hectares dont 18 ha en appellations régionales dans les Hautes Côtes avec des vignes dites « larges et hautes» car plantées encore à 3 300 pieds par hectare, avant de passer à 5 000 pieds/hectare, et 3 ha sur la « Côte » en appellations communales Côtes de Nuits-Villages et Ladoix. La démarche viticole est proche de l’agrobiologie puisque le domaine travaille les sols (plus de désherbants depuis le début des années 2010) sous le rang avec des interceps et enherbe entre les rangs de vigne. Mais les méthodes de travail ne sont pas figées et le domaine expérimente la culture sous le rang d’un couvert végétal afin de ne pas toucher au sol. Les traitements sont très majoritairement à base de cuivre et soufre pour lutter contre le mildiou et l’oïdium avec la possibilité néanmoins d’utiliser un produit systémique en cas de forte pression de maladie. Les travaux de vigne sont manuels ainsi que la vendange sur plus de la moitié de l’exploitation car l’aligoté, qui est vendu en partie en vrac au négoce, est récolté à la machine.

Au chai, les raisins blancs sont pressés puis le moût est débourbé au froid, les fermentations se déroulent sous l’action des levures indigènes et les vins séjournent en cuves ou en pièces de 228 litres pendant un an avant la mise en bouteille. Les raisins rouges sont égrappés, foulés puis mis en cuve après refroidissement pour une courte macération pré-fermentaire et une fermentation alcoolique sans ajout de levures. Les vins rouges sont élevés en pièces bourguignonnes sans soutirage, puis les fûts sont vidés traditionnellement « à la chèvre » pour la mise en masse. Les vins rouges ne sont pas filtrés avant la mise en bouteille.

Les cuvées

LA PRESSE EN PARLE !

Le domaine est régulièrement cité dans les presse spécialisée

Guide Bettane et Dessauve des vins de France 2015 3 étoiles (BD)

Guide des meilleurs vins de France 2015 de la revue du vin de France

Bourgognes aujourd’hui n° 110