Domaine René Bouvier

Le domaine a été créé en pleine crise phylloxérique, en 1895 par Henri Bouvier, le grand père de Bernard, mais a conservé le nom de son père, René qui le repris dans les années 1950 avant de céder une partie des vignes à Bernard en 1992.






Le domaine couvre 18 hectares de vignes dans la Côte de Nuits, soit une vingtaine d’appellations, et complète son activité avec l’achat de raisins dans des terroirs
plus prestigieux de la côte de Nuits mais issus de vignes qui sont travaillés par l’équipe du domaine, du négoce plutôt « haute couture ».Depuis, bien des changements ont été apportés avec l’acquisition de nombreuses parcelles et la construction d’un nouveau bâtiment fonctionnel et moderne en 2006 à Brochon, agrandit en 2016 pour atteindre 2 000 m2. Au niveau viticulture, l’évolution des pratiques a orienté le domaine vers une démarche en agrobiologie et la certification Ecocert a été obtenue avec le millésime 2013. Ce travail à la vigne et au chai a été remarqué par le guide Bettane&Desseauve qui a accordé à Bernard Bouvier et son équipe une 4 éme étoile que peu de domaines obtiennent. Le domaine exporte la moitié de sa production dans une vingtaine de pays à l’international.





La viticulture est soignée avec un travail du sol en douceur afin de l’aérer, de le rendre meuble, travail complété par des amendements ou des « levains » pulvérisés à même le sol. Les vignes plantées à 10 000 pieds/hectare sont taillées sévèrement à 5 ou 6 yeux pour viser un rendement de 35 hl/ha. Tous les contre-bourgeons sont dédoublés et les travaux « en vert » sont effectués à la main. Les traitements à base de cuivre et soufre sont complétés par l’utilisation de tisanes de plantes pour renforcer l’immunité de la vigne. Les vendanges sont manuels et s’effectue à parfaite maturité après dégustation des baies.Les caisses contenant les raisins sont stockées si nécessaire depuis 2016 dans un local climatisé afin de baisser la température des raisins avant de les passer sur une double table de tri.

Les raisins blancs sont pressés entiers, mis à débourbés puis entonnés dans des demi-muids de 600 litres pour la fermentation sans ajout de levures. Ils séjournent un an dans le bois avant d’être soutirés en « masse » pour un deuxième hiver en cave. Les raisins rouges sont de moins en moins égrappés afin de garder une bonne partie de rafle pendant la cuvaison. Les grappes macèrent à froid dans les cuves afin d’extraire arômes et couleur puis la fermentation se déclenche naturellement en cuve. Après cuvaison, les vins de goutte sont assemblés au vin de presse puis logés en fûts. Ils restent sur lies fines un an avant d’être mis en masse pour un 2éme hiver. Les vins ne sont pas systématiquement filtrés et subissent un minimum d’intervention au cours de leur élevage. Les mises en bouteilles sont effectuées par le domaine avec son propre groupe d’embouteillage et en fonction du calendrier lunaire.

Les cuvées

LA PRESSE EN PARLE !

Le domaine est régulièrement cité dans les presse spécialisée

Guide Bettane et Dessauve des vins de France 2015 3 étoiles (BD)

Guide des meilleurs vins de France 2015 de la revue du vin de France

Bourgognes aujourd’hui n° 110